ÉVÉNEMENT À VENIR: Salon et conférence sur la sécurité (stand E57) - ICC Sydney, Darling Harbour - Juillet 24-26, 2019

XPressBadge Documentation

1.Introduction #

XPressBadge est un logiciel de conception, d’impression et de gestion de cartes d’identité. Bien que la conception des cartes d’identité soit l’objet principal de cette application, elle peut néanmoins être utilisée pour presque toutes les tâches de conception et de publication telles que les brochures, les cartes de crédit pour circulaires et les étiquettes de produits. XPressBadge utilise des graphiques vectoriels pour assurer une qualité d'impression optimale et des fichiers de petite taille. Il peut fonctionner sous Windows 7, Windows 8 et Windows 10.

Certaines des fonctionnalités intéressantes de XPressBadge sont:

  • Graphiques vectoriels
  • Personnalisation de la mise en page
  • Interface MDI
  • Couches
  • Impression recto verso
  • Modèles de page
  • Prend en charge la liaison de données avec une pléthore de sources de données, notamment SQL Server, Oracle, SQLite et les fichiers texte
  • Liaison glisser-déposer avec des champs de base de données
  • Prise en charge des requêtes SQL
  • Album Voir
  • Alpha Masquage
  • Écran vert (alias Chroma Key)
  • Fenêtre de mise en page interactive

Ce manuel décrit en détail toutes les principales caractéristiques de XPressBadge. Avant de faire la lumière sur chaque caractéristique individuelle, il est pertinent de donner une vue d’ensemble.

2.Vue d'ensemble du processus #

L'illustration suivante montre XPressBadge dans la disposition de conception. Comme vous pouvez le constater, l’application contient une surface de conception principale (centre), plusieurs fenêtres d’outils (gauche et droite) et un ruban (en haut) contenant les commandes et les options de l’application. Tous ces composants, à l'exception du ruban, peuvent être déplacés / ancrés librement pour créer la mise en page qui vous convient le mieux. Familiarisez-vous avec les noms de ces composants car nous les utiliserons tout au long du manuel.

Maintenant que vous avez des connaissances de base sur les noms des composants d'application, il est temps de comprendre comment faire avancer les choses avec XPressBadge. Notez que cette section est un bref aperçu du processus de conception et d’impression de XPressBadge. Pour plus d'informations, voir Interface utilisateur, Utilisation de Designer et d'autres sections pertinentes du manuel.

Le flux de travail de l'application peut être divisé en les étapes principales suivantes:

Sélection d'un modèle de page

Lorsque vous démarrez avec un nouveau projet, vous devez au préalable disposer des informations suivantes:

Quelle est la taille de votre dessin / badge / étiquette et la taille de votre page au cas où vous imprimeriez plusieurs dessins / badges / étiquettes par page?

Si vous souhaitez imprimer ce dessin / badge pour plusieurs sujets (par exemple une carte d’identité pour toute une classe d’étudiants), vous devez disposer des données du sujet dans une source de données telle qu’un fichier texte ou une base de données Microsoft Access.

Une fois ces informations disponibles, démarrez XPressBadge et cliquez sur Nouveau bouton du ruban (en haut à gauche). XPressBadge est livré avec un tas de modèles de page prédéfinis. Un modèle de page définit la taille de la page, la taille de la carte, le nombre de lignes et de colonnes de la page et les distances horizontales / verticales entre les cartes. XPressBadge comprend des modèles de cartes d’identité standard et de nombreux modèles courants de sociétés telles que Avery® et Worldlabel®. Vous pouvez aussi définir vos propres modèles.


Boîte de dialogue Nouveau dessin XPressBadge

Une fois que vous avez sélectionné un modèle, cliquez sur OK et XPressBadge créera un nouveau dessin pour vous. Vous êtes maintenant prêt à passer à l'étape suivante.

Conception

C'est le cœur de tout le flux de travail. Ici, vous créez la disposition réelle de votre dessin / badge / étiquette. Ces badges et étiquettes utilisent objets de dessin tels que le texte, les formes, les codes à barres, les lignes et les dégradés pour créer une sortie attrayante et informative. Ces objets de dessin sont disponibles dans la Boîte à outils. Vous pouvez glisser-déposer ces objets sur la surface du concepteur pour créer leurs nouvelles instances. Ensuite, vous définissez les propriétés de chaque objet à l'aide du volet Propriétés. Vous pouvez concevoir un ou les deux côtés de votre dessin à l'aide de XPressBadge à l'aide du bouton bascule Avant / Arrière.

Impression

Une fois la phase de conception terminée, il est temps de vous connecter à votre source de données. Si votre dessin n'implique pas l'injection d'informations uniques pour des sujets individuels, vous pouvez ignorer complètement cette section et les suivantes et choisir plutôt Design d'impression) et t Aperçu (conception) commandes du menu de l'application (bouton bleu en haut à gauche du ruban). Ces commandes permettent d’imprimer votre dessin directement et ne nécessitent pas de données de sujets.

Votre source de données peut être un fichier texte tel que CSV ou délimité par des tabulations, ou une base de données. XPressBadge peut se connecter à de nombreuses sources de données populaires. Il offre également la possibilité d'utiliser des requêtes SQL pour extraire des projections personnalisées. Pour plus d'informations sur les sources de données et sur la façon de s'y connecter, voir la section Source de données. En résumé, vous choisissez un type de source de données, puis vous communiquez à XPressBadge votre source de données via une chaîne de connexion. XPressBadge affiche ensuite la liste des tables et vues disponibles et des colonnes disponibles dans la table / vue sélectionnée. Ces colonnes peuvent ensuite être glissées directement dans le dessin pour créer de nouveaux objets liés aux données ou vous pouvez définir manuellement les propriétés de liaison des objets de dessin existants sur ces colonnes. Voir Objets de dessin, Variables et Propriétés pour savoir comment utiliser des variables pour lier vos objets de dessin aux colonnes de la base de données.

Une fois que vous avez spécifié votre source de données, la fenêtre de l'outil Aperçu des données affiche les lignes de données résultantes. Chaque ligne correspond normalement à un sujet. La fenêtre d'aperçu des données vous permet de sélectionner les lignes d'objet que vous souhaitez imprimer. XPressBadge imprimera une copie de votre dessin pour chaque ligne sélectionnée et injectera les données du sujet à la place des variables, créant ainsi la carte d'identité, le badge ou l'étiquette de ce sujet. Ce processus s'appelle Cuisson.

Vous pouvez les examiner versions cuites avant d’imprimer en utilisant la fenêtre de l’outil Album ou Aperçu avant impression bouton du ruban principal (notez qu'il s'agit d'une commande différente de la commande Aperçu avant impression disponible dans le menu de l'application, qui affiche l'aperçu de version design seulement). Une fois que vous êtes satisfait du résultat, vous pouvez utiliser Imprimer bouton du ruban principal (notez à nouveau que ceci est différent du bouton Design d'impression) commande disponible dans le menu de l'application).

3.Interface utilisateur #

XPressBadge utilise une présentation très flexible dans laquelle la plupart des éléments de l'interface utilisateur peuvent être positionnés et redimensionnés par simple glissement. Il utilise l'interface MDI pour vous permettre de travailler avec plusieurs dessins à la fois. Chaque dessin se voit attribuer un fenêtre de document dans le volet Documents. Plusieurs fenêtres de document sont organisées dans une vue en onglets, un peu comme les onglets des navigateurs modernes. Les commandes de ruban et les fenêtres d’outil fonctionnent toujours avec le dessin actif. Un seul dessin peut être actif à la fois. Une fois satisfait de la disposition des fenêtres d’outil et de la zone de concepteur, vous pouvez enregistrer cette disposition en utilisant Enregistrer la mise en page commande depuis le menu de l'application. Cela vous permettra de changer de mise en page et de revenir plus tard à cette disposition en utilisant Mise en charge commande (également disponible dans le menu de l'application). Voir la section Gestion des dispositions pour plus d'informations sur les dispositions intégrées et personnalisées.


Par défaut, Conception mise en page affiche les fenêtres d’outils importantes à gauche et à droite de la zone de concepteur principale. De plus, vous voyez un horizontal en haut et une règle verticale du côté gauche du concepteur. Jetons un coup d'oeil à

3.1. Fenêtres à outils #

Chaque fenêtre d'outil sert un but spécifique. A partir de la version 2.3, XPressBadge contient les fenêtres d’outils suivantes.

  • Boîte à outils: fournit des objets de dessin tels que du texte, des formes et des codes à barres pour construire un dessin.
  • Propriétés: permet d'afficher / modifier les propriétés de l'objet de dessin sélectionné, telles que la position et la taille.
  • Explorateur: affiche une vue hiérarchique du contenu du dessin.
  • Source de données: vous permet de vous connecter à une base de données ou à un fichier texte pour récupérer les données des sujets.
  • Aperçu des données: fournit une vue tabulaire en lecture seule des données extraites qui seront utilisées pour l'impression par lots.
  • Mise en page: permet de contrôler les marges de la page et le nombre de lignes et de colonnes de la page pour l'impression par lots.
  • Zone de couleur: vous permet de définir la couleur / le dégradé utilisé pour dessiner la bordure et l'intérieur de l'objet.
  • Album: Affiche sortie cuite du dessin actif pour les sujets sélectionnés.
  • Cam Capture: se connecte à l'appareil photo pour acquérir des photographies en direct des sujets.
  • Gestionnaire de photos: vous permet de lier des photographies acquises à des sujets.

Toutes ces fenêtres d’outils ont été détaillées dans la section Fenêtres d’outils.

3.2. Gestion de la mise en page #

Les fenêtres XPressBadge peuvent être positionnées et dimensionnées librement pour créer une présentation qui convient le mieux à votre style. Une fois que vous avez ajusté les fenêtres d'outils à votre guise, vous pouvez enregistrer cette mise en page à l'aide de la commande Enregistrer la mise en forme (disponible dans le menu de l'application). Cela vous permet de créer différentes dispositions pour différents types de travail. Par exemple, vous pouvez vouloir afficher la boîte à outils et le volet des propriétés pendant la phase de conception, mais les remplacer par les fenêtres Aperçu des données et Album lors de l'impression par lots. Ceci peut être réalisé en utilisant Mise en charge et Enregistrer la mise en page commandes (toutes deux disponibles dans le menu de l'application). XPressBadge est livré avec deux mises en page par défaut nommées Modèle et Lot, qui répondra à la plupart de vos besoins.

Pour ajuster la position d’une fenêtre d’outil, il vous suffit de cliquer sur sa barre de titre et de la faire glisser vers un nouvel emplacement. Lorsque vous commencez à faire glisser, toutes les fenêtres d’outils existantes ornements d'accostage où vous pouvez le déposer pour le faire ancré à cette fenêtre. Vous pouvez également le déposer en dehors de toute fenêtre d’outil existante pour le laisser flotter librement dans la fenêtre de l’application.

Il existe des états d'ancrage 7 possibles pour une fenêtre d'outils:

  • Amarré à gauche d'une fenêtre existante
  • Ancré à droite d'une fenêtre existante
  • Partie supérieure ancrée d'une fenêtre existante
  • Fond ancré d'une fenêtre existante
  • Docked en tant que document à onglets avec une fenêtre existante
  • Flottant librement
  • Caché automatiquement


L'illustration suivante montre plusieurs fenêtres d'outils dans différents états d'ancrage. Lorsque vous faites glisser une fenêtre d’outil sur une autre fenêtre d’outil, la fenêtre cible affiche un repère visuel à l’aide duquel vous pouvez ancrer la fenêtre déplacée. Utilisation goupille icône (en haut à droite de chaque fenêtre d’outil) pour définir une fenêtre d’outil en mode de masquage automatique.

MDI (indicateur de sauvegarde et boutons de fermeture de l'onglet)

4.Designer #

  • Créer un dessin
    • Modèles
    • Changer la taille du dessin
    • Ajout d'objets de dessin
      • Glisser-déposer
      • Double-cliquez sur z
      • Chapiteau
    • Aligner sur la grille
    • Opacité du badge (voir au verso)

4.1. Travailler avec Designer #

Déplacer, redimensionner et faire pivoter

  • Rotation avec CTRL permet l’incrément de degré 15
  • Les touches fléchées peuvent être utilisées pour déplacer un objet
  • Redimensionner les poignées


Commandes Couper, Copier et Coller

  • Copier / coller du contenu du presse-papiers, tel que du texte et des images


Mise en forme des commandes dans le ruban

Zoomming

XPressBadge Designer prend en charge le zoom avant et arrière à l’aide de la molette de la souris. Si votre souris ne propose pas de molette, vous pouvez utiliser la commande de zoom disponible en bas à droite de la fenêtre de l'application. Vous pouvez effectuer un zoom aussi petit que 25% et aussi grand que 400% de la taille d'origine. La commande de zoom contient également un bouton pratique permettant d'effectuer un zoom sur 100%.

XPressBadge étant une application graphique vectorielle, le zoom avant ou arrière n’affecte pas la qualité des objets dessinés (à l’exception des objets Image qui affichent des images raster).


Défaire refaire

XPressBadge prend en charge des niveaux indéfinis de niveaux d'annulation et de restauration. Utilisez CTRL + Z pour annuler l’action la plus récente et CTRL + Y (ou CTRL + MAJ + Z) pour rétablir la dernière action annulée. Vous pouvez voir la liste des actions d'annulation et de restauration dans la fenêtre de l'outil Historique des actions.

L'état actuel du dessin est représenté en caractères gras dans la liste des actions. Notez que toutes les actions inférieures à l'état actuel (qui sont les actions de rétablissement) seront perdues si vous effectuez des opérations sur le dessin. Il s'agit d'une lacune courante du modèle d'annulation / restauration et n'est pas spécifique à XPressBadge. D'autres applications, telles que Word et Excel, perdent également des actions en annulation si vous apportez des modifications aux documents après annulation.


Basculer entre les côtés avant et arrière

XPressBadge prend en charge les dessins et les badges côté 2. Vous pouvez utiliser le bouton Interrupteur Avant / Arrière (voir
Couches

4.2. Objets de dessin #

Les dessins et les badges sont composés d'objets de dessin tels que du texte, des symboles, des images et des codes à barres. XPressBadge fournit plusieurs objets de dessin qui vous permettent de créer toutes sortes de badges, broches, cartes et autres dessins superbes. Vous pouvez choisir ces objets de dessin dans la Boîte à outils et les ajouter à vos dessins. Voir Boîte à outils pour trouver différentes manières d'ajouter ces objets aux dessins.

Tous les objets de dessin partagent certaines propriétés communes telles que Nom, Emplacement et Taille. En plus de ces propriétés communes, chaque type d'objet de dessin expose également un ensemble spécialisé de propriétés, spécifiques à ce type d'objet. Dans les sections suivantes, nous examinerons ces propriétés communes, suivies des propriétés spécialisées de chaque objet dessiné.

4.2.1. Propriétés communes #

Nom

Nom spécifié par l'utilisateur de l'objet de dessin. Le nom peut être n’importe quel texte et il est recommandé (mais pas obligatoire) d’être unique dans le dessin. Vous pouvez utiliser le nom de l'objet pour l'identifier même s'il n'est pas facilement visible sur la surface de dessin (tels que les objets situés au verso du dessin). Vous pouvez définir cette propriété à partir de l'Explorateur de dessins ainsi que dans le volet Propriétés.


Visibe

Valeur booléenne (True / False) qui détermine si l'objet est visible sur la surface de dessin et dans la sortie imprimée. Vous pouvez définir cette propriété à partir de l'Explorateur de dessins ainsi que dans le volet Propriétés.


Fermé

Valeur booléenne (True / False) qui détermine si l'objet répondra à l'interaction de l'utilisateur, telle qu'un clic de souris. Vous pouvez verrouiller un objet si vous souhaitez qu'il reste dans une position fixe pendant que vous travaillez sur d'autres objets situés au-dessus de celui qui est verrouillé. Vous pouvez définir cette propriété à partir de l'Explorateur de dessins ainsi que dans le volet Propriétés.


Localisation

Spécifie les coordonnées X, Y de l'objet sur la surface de dessin. Le coin supérieur gauche du dessin est l’origine (0, 0). Lorsque vous déplacez un objet sur la surface de dessin, cette propriété est automatiquement mise à jour pour refléter la nouvelle position de l'objet. Vous pouvez également définir cette propriété à partir du volet Propriétés si vous souhaitez la placer à un emplacement précis. Notez que ces valeurs sont affichées dans les unités de mesure sélectionnées. Lorsque vous modifiez les unités de mesure (à partir du ruban), ces propriétés reflètent automatiquement les nouvelles valeurs. Tous les objets sauf le ligne support d'objet Propriété location.

Un objet peut également être déplacé à l'aide des touches fléchées. Voir la section Travailler avec Designer pour plus d'informations.


Taille

Spécifie la largeur et la hauteur de l'objet dessiné. Vous pouvez modifier la taille d'un objet à l'aide des poignées de redimensionnement. Vous pouvez également utiliser le volet Propriétés pour définir la largeur et la hauteur des objets avec des valeurs précises. Tous les objets sauf le ligne support d'objet propriété Size.

Tout comme la propriété Emplacement, la taille d'un objet est également affichée dans les unités de mesure sélectionnées. La largeur et la hauteur d'un objet sont également affichées le long des bordures horizontale et verticale de l'objet lorsque celui-ci est sélectionné.


rotation

Spécifie l'angle de rotation de l'objet en degrés. Tous les objets sauf le ligne support de l'objet Propriété Rotation. Vous pouvez faire pivoter un objet à l'aide du volet Propriétés ou utiliser la poignée de rotation pour le faire pivoter directement sur la surface du concepteur. Voir la section Travailler avec Designer pour plus d'informations.


ZOrder

Une valeur entière (positive ou négative) qui détermine l'ordre dans lequel les objets sont placés les uns sur les autres. Vous pouvez utiliser cette propriété pour déplacer des objets vers l'arrière-plan ou les mettre au premier plan par rapport à d'autres objets. Les objets avec la valeur ZOrder supérieure sont placés devant les objets avec des valeurs ZOrder inférieures. Vous pouvez modifier le ZOrder à partir du volet Propriétés. Vous pouvez également déplacer rapidement des objets au premier plan ou à l'arrière-plan à l'aide de l'onglet Format du ruban.

4.2.2. Propriétés de forme communes #

Les propriétés suivantes sont spécifiques aux objets Shape. Cela inclut Ellipse, Rectangle, Symbol et NGon.


Contour et remplissage

Spécifie les pinceaux utilisés pour dessiner la bordure et l'intérieur de la forme, respectivement. XPressBadge prend en charge les types de pinceaux 4:

  • Pas de brosse
  • Pinceau à une couleur (aussi appelé pinceau uni)
  • Pinceau à dégradé linéaire avec deux ou plusieurs arrêts de dégradé et points de début / fin. Par défaut, les points de départ et d'arrivée se situent en haut à gauche et en bas à droite de l'objet.
  • Pinceau dégradé radial avec une transition progressive entre deux couleurs ou plus, rayonnant depuis une origine (le centre du dégradé). Par défaut, l'origine est définie au centre de l'objet.


Voir Boîte de couleurs pour plus d'informations sur l'application de ces pinceaux aux objets dessinés.


Style de bordure

Spécifie le style de stylo utilisé pour dessiner la bordure de la forme. Par défaut, les bordures sont dessinées avec un pinceau plein. Les autres options comprennent tiret, point, tiret point et tiret point.


Épaisseur de la frontière

Spécifie l'épaisseur de la bordure de la forme. La valeur par défaut est 1. Vous pouvez utiliser le volet Propriétés pour définir cette propriété.

4.2.3. Ellipse #

La forme en ellipse peut être utilisée pour ajouter des cercles et des ellipses à votre dessin. Ellipse hérite de toutes les propriétés communes des formes (et donc de toutes les propriétés communes des objets dessinés).

4.2.4. rectangle #

La forme rectangle peut être utilisée pour ajouter des rectangles normaux et arrondis. Comme Ellipse, Rectangle hérite également de toutes les propriétés communes des formes (et donc de toutes les propriétés communes des objets dessinés). De plus, Rectangle fournit une propriété supplémentaire nommée Rayon coin que vous pouvez utiliser pour arrondir les bords 4 du rectangle.

4.2.5. NGon #

Un n-gon est un polygone convexe équiangulaire (tous les angles sont égaux) et équilatéral (tous les côtés ont la même longueur). Cet objet peut être utilisé pour ajouter des formes communes telles que des triangles, des pentagones, des hexagones, etc. L'objet NGon hérite de toutes les propriétés communes des formes (et donc de toutes les propriétés communes des objets dessinés). En outre, NGon fournit une propriété supplémentaire nommée Côtés qui définit le nombre d'arêtes du n-gon. Vous pouvez définir le nombre de côtés sur n’importe quel nombre entre 3 et 100. Au fur et à mesure que le nombre de côtés de n-gon augmente, il ressemble de plus en plus à un cercle.

  • Polygone symétrique à N côtés. N peut être de 3 à 100.

4.2.6. ligne #

Représente un objet de ligne dimensionnelle 2 avec des points de début et de fin. Contrairement à d’autres objets dessinés, Line n’a pas Localisation or Taille et ne montre donc pas les poignées de redimensionnement 8 affichées autour d'autres objets de dessin. Il n'y a que deux poignées à l'aide desquelles vous pouvez modifier le début et la fin de l'objet en ligne. Cependant, une ligne peut être déplacée par un simple clic et glisser comme les autres objets dessinés.

Vous pouvez changer le style de ligne à partir de solide à pointillés or pointillé. Vous pouvez aussi utiliser Épaisseur propriété de l'objet de ligne pour créer des lignes plus épaisses ou plus minces.

4.2.7. Texte #

Représente une zone de texte pouvant être utilisée pour créer des étiquettes, des paragraphes et d'autres éléments textuels. Un objet Texte prend en charge le texte multiligne avec le retour à la ligne automatique. Il prend également en charge les polices, les tailles et les styles de polices disponibles sur votre machine. Vous pouvez effectuer une édition sur place du contenu d'un objet Texte en double-cliquant (cela fonctionne même lorsque l'objet Texte est pivoté) ou en utilisant la fenêtre de l'outil Propriétés. La fenêtre Propriétés affiche un aperçu en direct des familles de polices lorsqu'un objet Texte est sélectionné.

L'objet texte prend en charge les alignements horizontaux et verticaux. Ce paramètre est particulièrement utile lorsque vous placez des objets près de l’un des bords du dessin. Par exemple, vous souhaiterez peut-être placer une adresse électronique près du coin supérieur droit du dessin et la laisser se développer vers la gauche (au lieu de l'extension par défaut à gauche). Dans ce cas, vous pouvez définir la propriété Alignement horizontal sur Droite et le texte commencera à couler vers la gauche.

L'objet texte fournit deux propriétés pour définir son contenu: La propriété Text de concepteur contrôle le contenu affiché dans le concepteur. Utilisez cette propriété pour visualiser au moment du design l’aspect de la sortie. D'autre part, la propriété Text contrôle la sortie réelle à imprimer. Notez que la propriété Text affiche un fond vert clair, ce qui signifie qu’elle supporte les variables. Pour plus d'informations sur l'utilisation des variables pour extraire des données à partir de sources de données, voir Rubriques du volet Propriétés et Variables.

La propriété Texte du concepteur n’a aucun effet sur la sortie imprimée si la propriété Texte est définie.

L'illustration suivante montre un élément Texte 90 ayant subi une rotation et en cours de modification sur place. Un objet Texte, comme tout autre objet dessiné, peut être pivoté selon un angle quelconque et non pas comme un multiple de 90.


***

Conseil: Si vous copiez du texte d'une application dans le presse-papiers, vous pouvez appuyer sur les touches CTRL + V (ou choisir la commande Coller) du concepteur pour qu'il crée automatiquement un élément de texte à votre intention. Cet élément de texte aura le texte copié comme contenu.

4.2.8. image #

À l'aide de l'objet image, vous pouvez ajouter des photographies, des cliparts et d'autres illustrations à votre dessin. L'objet image prend en charge les deux fichiers et données d'image binaire. Il expose les propriétés importantes suivantes:

Source du concepteur: Cette propriété vous permet de sélectionner la photo ou l'image à afficher dans le concepteur. Cliquez simplement sur le Feuilleter bouton et choisissez votre fichier.

Source: Détermine le contenu de l'image qui sera utilisé lors de l'aperçu avant impression et de l'impression. Cette propriété prend également en charge les variables. Vous pouvez soit fournir un chemin de fichier d'image statique, soit utiliser une variable qui pointe vers la colonne de l'image. Cette colonne peut à son tour contenir le chemin du fichier image ou le contenu binaire réel, ce qui est le cas lorsque vos images sont stockées directement dans la base de données.

Transparence Couleur / Transparence Tolérance: Ensemble, ces deux propriétés implémentent une fonctionnalité puissante appelée Chroma Keying or green Screen. L'idée est que les sociétés de photographie par lots prennent des photos de leurs sujets avec un arrière-plan de couleur distincte non humaine (telle que le vert). Ces images sont ensuite transmises au laboratoire où un logiciel tel que XPressBadge est utilisé pour remplacer l’arrière-plan par une image différente telle qu’une scène. Voici un exemple:

Pour que cette fonction fonctionne, l’écran d’arrière-plan doit être de couleur assez distincte et ne doit pas avoir été utilisé à l’avant-plan / sujet. Définissez la propriété Transparency Color sur la couleur de votre écran (vous pouvez utiliser Advanced bouton disponible dans cette liste déroulante de propriétés si vous connaissez le code de couleurs), puis jouez avec la propriété Tolérance pour déterminer le meilleur équilibre possible lorsque l'arrière-plan est complètement effacé et que l'avant-plan n'est pas affecté.

Masque d'opacité: Cette propriété est disponible dans la fenêtre de l’outil Boîte de couleur (et non dans le volet Propriétés). En utilisant cette propriété, vous pouvez créer des mélanger effets où deux images se fondent parfaitement. Vous pouvez également créer des photographies avec décoloration cadres. Voici deux exemples. Celui de gauche utilise un masque de dégradé linéaire avec l’un des arrêts de dégradé défini sur transparent. Celui de droite utilise un dégradé radial pour atténuer la photo du centre.


S'étirer: Définit comment la photo sera redimensionnée si l'objet de l'image n'a pas la même taille que la photo. Les options possibles sont:

  • Aucune: la photo ne sera pas redimensionnée. Des parties de la photo seront coupées si la photo est plus grande que l'objet de l'image.
  • Remplir: La photo sera redimensionnée pour avoir la même taille que l'objet image. Le rapport d'aspect peut être déformé.
  • Uniforme: La photo sera redimensionnée pour que plus importantes de la largeur et de la hauteur correspond à celle de l'objet image. L'autre dimension est redimensionnée en fonction du rapport de format d'origine.
  • Uniforme à remplir: La photo sera redimensionnée de sorte que faibles de la largeur et de la hauteur correspond à celle de l'objet image. L'autre dimension est redimensionnée en fonction du rapport de format d'origine. Cela coupera des parties de la photo dans la plus grande dimension.
  • 4.2.9. Symbole #

    La forme de symbole peut être utilisée pour ajouter plusieurs types d’éléments graphiques courants tels que les étoiles, les flèches, les triangles rectangles, les losanges et les légendes. Symbol hérite de toutes les propriétés communes des formes (et donc de toutes les propriétés communes des objets dessinés). De plus, il fournit une propriété supplémentaire nommée Type de symbole, qui est une liste déroulante à partir de laquelle vous pouvez sélectionner l’une de ces formes. Notez que ces symboles sont également disponibles directement dans la fenêtre Boîte à outils.

    4.3. Contrôles avancés #

    4.3.1. Barcode #

    Comme son nom l'indique, cet objet de dessin affiche le texte fourni sous forme de code à barres. XPressBadge prend en charge les types de codes à barres suivants:

    • AZTEC,
    • CODABAR
    • CODE 39
    • CODE 128
    • MATRICE DE DONNÉES
    • EAN 8
    • EAN 13
    • ITF
    • PDF 417
    • QR CODE
    • UPC A
    • MSI
    • PLESSEY

    L'objet code à barres expose deux propriétés, à savoir Données et Données du concepteur en utilisant lequel vous pouvez injecter la valeur qui doit être code à barres. Données du concepteur est destiné à l'affichage au moment du design, alors que Données Cette propriété est utilisée par XPressBadge lors de l’impression et de l’aperçu par lots. Données variables de prise en charge des propriétés, vous pouvez donc les lier à un champ de base de données. Voir la rubrique Variables pour plus d'informations.

    4.3.2. Magstripe #

    Les bandes magnétiques sont utilisées dans de nombreux environnements à faible sécurité pour fournir des services d'authentification de base. Les cartes de crédit et les cartes d'identité des employés sont deux exemples de cartes utilisant des bandes magnétiques. L'objet de dessin Magstripe vous permet de coder des données sur de telles cartes. Pour que cet objet fonctionne, vous devez disposer d'une imprimante prenant en charge le codage magnétique. De nombreuses imprimantes sont livrées avec des modules installables distincts qui peuvent être connectés à l'imprimante pour ajouter des capacités magnétiques.

    L'objet Magstripe sera automatiquement positionné et dimensionné si vous double-cliquez dessus dans la Boîte à outils ou faites un glisser-déposer dans le concepteur. Il est important de noter que l'objet Magstripe par défaut n'affiche rien dans l'aperçu avant impression ni dans l'impression réelle. Au lieu de cela, les données spécifiées sont envoyées directement au module de codage magnétique pour codage. Cependant, vous pouvez afficher la bande et les données en utilisant Bande d'affichage et DisplayTrackData propriétés.

    Les bandes magnétiques peuvent contenir un maximum de pistes de données 3. Chaque piste a une longueur maximale et une liste de caractères autorisés. Le tableau suivant résume ces limitations:

    XPressBadge affiche ces limitations dans le volet Propriétés lorsqu'un objet Magstripe est sélectionné. Notez que toutes les propriétés de piste 3 sont susceptibles d'être liées (cases vertes). Vous pouvez donc utiliser des variables au lieu de valeurs statiques pour coder des informations spécifiques à un sujet dans la bande magnétique. Ce scénario est courant pour la plupart des travaux par lots. Lors de la liaison, assurez-vous que vos champs de base de données respectent les limitations mentionnées ci-dessus.

    4.4. Fenêtres à outils #

    4.4.1. explorateur #

    La fenêtre de l'outil Explorateur (ou Explorateur de dessins) fournit une vue hiérarchique du contenu du dessin. Le nœud racine de la hiérarchie est le dessin lui-même. Sous le nœud racine, vous verrez les nœuds FRONT et BACK utilisés pour regrouper les couches avant et arrière. Chaque nœud de couche contient à son tour la liste des objets de dessin faisant partie de cette couche. Voir Calques pour plus d'informations.

    La sélection d'un objet de dessin dans l'explorateur le sélectionne également dans le dessin (et inversement). Chaque objet dessiné affiche une visibilité et une icône de verrou devant lui. En cliquant sur ces icônes, la visibilité et le statut verrouillé / déverrouillé de l’objet basculent. Ces icônes sont également disponibles pour les nœuds de calque, en cliquant dessus, ce qui affectera tous les objets de dessin de ce calque.

    Les nœuds d'objet fournissent un menu contextuel qui peut être utilisé pour effectuer des tâches courantes telles que couper, copier et coller. De plus, vous pouvez sélectionner un nœud et appuyer sur la touche F2 pour renommer un objet ou un calque. Appuyez sur ENTER ou sur ESCAPE pour accepter ou annuler les modifications. Chaque nœud d'objet montre l'objet Nom ainsi que ses Type (entre parenthèses).

    Cette fenêtre d'outils contient une petite barre d'outils en haut qui vous permet de créer de nouveaux calques et de supprimer ceux existants. Notez que vous ne pouvez pas supprimer tous les calques de l'avant ou de l'arrière du dessin. Chaque côté doit avoir au moins une couche. Notez également que la suppression d'un calque supprimera également tous les objets de dessin de ce calque.

    Vous pouvez également utiliser cette fenêtre pour ajuster l'ordre z des objets dessinés. Cela vous permet de déplacer un objet de dessin vers l'arrière-plan ou le premier plan par rapport à d'autres objets de dessin. Le même effet peut être obtenu à l'aide du volet Propriétés à l'aide du curseur de propriété Ordre Z.

    Notez que la fenêtre Explorer prend en charge la sélection multiple. Vous pouvez donc effectuer des opérations sur plusieurs objets à la fois.

    Suggérer Modifier